“Redorons, Réparons, Recyclons”    

Agy Rev développe ses collections en "Upcycling" ou "Surcyclage". ​

Le principe est de récupérer des matériaux, métaux, bijoux cassés dont on ne pouvait plus avoir l'usage et de les transformer en produit de qualité supérieure. ​

La création de bijoux uniques et personnalisés s'ajoute au bénéfice écologique du  recyclage de ces éléments qui n'avaient plus de fonction.        

Une fabrication vertueuse, écologique, éthique, responsable et innovante.

1. Un impact écologique positif

Les déchets d’alliage de métaux ne sont pas recyclables sur le plan écologique. Leur donner une nouvelle fonction en les ravivant et en les réassemblant contribue à une démarche positive sur l’environnement. Cette action favorise l’économie circulaire en réemployant les bijoux fantaisie délaissés qui dorment au fond de nos tiroirs.

 

 

 

La transformation de ces bijoux grace à l’éco-conception et le savoir-faire traditionnel des artisans permet de faire fonctionner notre économie locale plutôt que d’importer des parures de pays lointains et contribuant à la saturation de l’offre de mode du mass market. Une dimension durable s’ajoute à cette démarche: nombreux ont acheté dans la grande distribution des bijoux qui se sont ternis. C’est bien normal car ils n’étaient pas en or et leur finition de faible valeur. La possibilité de pouvoir faire redorer vos bijoux, de la même façon que vous feriez réparer ou cirer vos chaussures chez un cordonnier est une manière raisonnable d’aborder notre besoin d’achat d’impulsion.

2. Une démarche éthique

3. Un engagement responsable

Le surcyclage résoud les problèmes de production, on fabrique avec l’existant et on crée du lien en favorisant une chaîne de valeur positive. Pas besoin de stocker des matériaux quand le modéle ne s’est pas vendu: si le bijou n’a pas trouvé acquéreur il sera démonté puis remonté pour donner vie à une nouvelle création. Consommer des bijoux fantaisie fabriqués en upcycling en France affirme que nous nous soucions des répercussions de notre “consommation plaisir” de la mode. Le but n’est pas d’y renoncer mais de rendre cette démarche durable en donnant du sens  à ces créations. Aujourd’hui la mode doit rester attractive pour le consommateur, offrir une expérience client, une histoire à laquelle il adhère sinon il ne changera pas ses habitudes.

4. Une fabrication innovante

 La collaboration est une des clés du succès vers une économie circulaire. Innovation, partage de bonnes pratiques, objectifs chiffrés : tous les acteurs doivent s’accorder pour agir dans la même direction. Un puissant écosystème innovant est nécessaire pour garantir le passage à l’échelle solutions existantes. L’utilisation des technologies innovantes pour la transformation des matières tels que le laser ou l’impression 3D permettent une création personnalisée sans contraintes de quantitié ou de risque de surproduction. Ces technologies offrent la possibilité du réemploi de fils plastiques et de chutes de matériaux. La fabrication en fab lab permet le développement de la création collaborative et des partages de connaissances.

  • Facebook
  • Instagram
  • Facebook
  • Instagram